Bienvenue dans l'onglet "Les mythes sur l'allaitement"

Comment éviter les pièges de la désinformations? Voilà une petite liste non exhaustive des mythes qui ont la vie dure.

Les phrases qui vont suivre sont toutes fausses, nous vous expliquons pourquoi.

  •  Ton lait n'est pas assez nourrissant/ trop nourrissant.
    Les vraies insuffisances de lait sont rares (pas plus de 1% des femmes). Dans la plupart des cas, soit on croit à tort manquer de lait (par exemple quand le bébé se met soudainement à "réclamer" davantage parce qu'il est dans un "jour de pointe"), soit le manque de lait est dû à des conseils inadaptés sur la conduite de l'allaitement (limitation du nombre et de la durée des tétées, notamment). Il suffit généralement de laisser le bébé téter vraiment à la demande pour voir la lactation s'adapter rapidement aux besoins de bébé. Le risque d’obésité chez un enfant est diminué grâce à l’allaitement, donc de dire qu’un bébé est trop gros ou risque d’être obèse à cause de l’allaitement est clairement risible, au contraire vous protégerez votre enfant. 
  • La taille de tes seins influence sur la production de ton lait.
    Bébé trouveras dans la grande majorité des cas ses marques avec vos seins, petit, grand, pointu, plat... tout est question de bon démarrage !
    Ce sont les glandes mammaires qui produisent le lait, un sein plus volumineux aura juste plus de tissus adipeux (graisse)
  •  Tu ne peux pas boire un verre d’alcool si tu allaites.
    L'alcool dans le lait maternel est si infime que rien ne vous empêches de faire santé. Nous attirons tout de même votre attention sur le fait que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé et à consommer avec modération.
  • L’allaitement c’est forcément douloureux.
    Si une douleur survient lors de votre allaitement cela est signe que quelque chose doit être contrôlé (freins de langue/lèvres, positions du bébé au sein, taille de téterelle du tire lait non adapté...)
  • Allaiter après 6 mois est inutile.
    L'allaitement est recommandé par l'OMS de manière exclusive pendant 6 mois ( sans aucun autre apport de solide ou de liquide) puis jusqu'à minimum 2 ans avec la diversification. Nous rappelons que le sevrage naturel de l'enfant ce fait en moyenne entre 2,5 ans et 7 ans.
  • En allaitant tu empêches papa de participer.
    Le rôle du papa ne se défini pas par le fait de nourrir son enfant, l'aide du papa auprès de la maman est primordiale ( faire les repas, le ménage, soutenir moralement la maman dans son allaitement...) ainsi que de câliner, jouer, porter, et toute autres contacts avec bébé. 
  • La confusion sein/tétine ? C’est une légende.
    La confusion du sein avec des embouts de tout type est une réalité, ceci pouvant ce manifester à toutes âge, c'est pour cela que nous recommandons des récipients adaptés tels que DAL, Softcup, verre, cuillère, afin de limiter les risques
  • Il faut donner un horaire à un bébé allaité.
    L'allaitement ce fait à la demande, sans horloge, aux premiers signes d'éveil et de faim de l'enfant, c'est comme cela que la lactation restera à son top.
  • Ton bébé ne sera jamais autonome à force de lui donner le sein.
    L'allaitement répond à tout les besoins physiologique de l'enfant, il prendra son indépendance émotionnelle quand il se sentira prêt. |Nous n'avons encore recensé aucun "Tanguy" de l'allaitement ;) |
  • Un bébé au lait artificiel dort mieux qu’un bébé allaité.
    Le lait maternel est irremplaçable ! Chaque mammifère offre à ses petits un lait spécifique, exactement adapté à ses besoins personnels  et qui lui permet un développement optimal. Le sommeil et l'alimentation n'ont aucun lien, les réveils fréquents des bébés sont un mécanisme physiologique normal dans leur développement.
  • Ne lui donne pas ton lait la nuit ça vas lui donner des caries.
    La magie du lait maternel c'est qu'il n'est pas cariogène, donc aucun risque que bébé développe des caries à cause de l'allaitement.
  • On n’allaite pas après 1 an, c’est malsain.
    L'allaitement après 12 mois n'a rien de malsain, au contraire c'est une réponse à un besoin 100% naturel et physiologique de votre bébé, nous encourageons l'allaitement non-écourté pour ses nombreux bienfaits.
  • Allaiter abîmes les seins
    La poitrine subit de forte variations durant la grossesse et c'est celle ci qui fragilise sa structure ainsi qu'un sevrage rapide. L'allaitement non-écourté respectant le sevrage progressif de l'enfant permet à la poitrine de retrouver petit à petit sa structure d'origine dans la plupart des cas.
  • Allaiter et travailler c'est pas possible
    Il es tout à fait possible de concilier travail et allaitement, en Suisse la Loi  est écrite dans ce sens nous permettant une organisation de notre temps de travail pour tirer notre lait ou allaiter bébé.
  • Tu ne peux plus te soigner si tu allaites
    Les restrictions médicamenteuse de l'allaitement sont peu nombreuses, dans la majorité des cas vous trouverez ce qu'il vous faut. Le site LeCRAT est une base de données fiable pour contrôler les contre-indications lors de la grossesse et l'allaitement.

0
Créé avec Mozello - la façon la plus simple de créer un site Web.

 .